Japon 2014 – Fukushima/89

Un documentaire de France 3 révèle la vérité sur la contamination nucléaire à Fukushima

( le Quotidien du Peuple en ligne )

05.03.2014 à 13h43

La chaine de télévision française France 3 a récemment diffusé un documentaire dont le titre est « Fukushima : vers une contamination planétaire ? ». Ce film révèle que le gouvernement japonais a dissimulé la vérité sur la pollution nucléaire, que chaque jour des centaines de tonnes de déchets nucléaires et d’eau contaminée sont déversés dans l’Océan Pacifique et que des fruits de mer touchés par une contamination nucléaire ont été découverts sur les marchés européens et américains.

Selon le documentaire, le Gouvernement japonais a exigé des fournisseurs d’équipements de test qu’ils modifient les paramètres de leurs appareils, ce qui les a rendus « moins sensibles », conduisant à des résultats de détection du rayonnement nucléaire inferieurs d’au moins 20% à la normale. En outre, du fait de cette « classification ingénieuse » du Gouvernement japonais, de nombreux enfants de la région de Fukushima touchés par les radiations n’ont pas subi de détection du cancer de la thyroïde, et la plupart des enfants n’ont même pas été contrôlés.

Dans le film, Masato Kino, un responsable du comité de réponse à la catastrophe mis en place par le Gouvernement japonais, a reconnu que, dans les trois années qui viennent, afin d’éviter que les eaux usées contaminées par les déchets nucléaires ne pénètrent dans le sol, elles continueront à être déversées dans l’Océan Pacifique occidental. Ce comportement fait que la contamination nucléaire continue à se développer ; les États-Unis, la Suisse et d’autres pays ont ainsi détecté des éléments radioactifs dans du thon pêché dans le Pacifique.

Philippe Jamet, Commissaire de l’Autorité de sûreté nucléaire française, a de son côté déclaré dans une interview à la chaine de télévision France 3 qu’on « ne peut pas tolérer que le Gouvernement japonais se livre à de tels actes ». Il a ajouté : « Après avoir vu le documentaire, ce n’est pas l’accident nucléaire qui m’a choqué, mais l’approche irresponsable du Gouvernement japonais. Je pense que le rejet par le Japon de déchets nucléaires pollués dans le Pacifique a causé une pollution au niveau mondial ».

Ce contenu a été publié dans Japon 2014. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>